Spuffy & Cangel Forum

Pour tous les fans du couple Buffy/Spike (mais aussi Cordy/Angel), ainsi que tous les fans de BTVS et ATS, ce forum est fait pour vous.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air chaud (sans huile)
64.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La vie d'Adèle

Aller en bas 

Quelle note lui donnez-vous ?
0/5
La vie d'Adèle Vote_lcap0%La vie d'Adèle Vote_rcap
 0% [ 0 ]
1/5
La vie d'Adèle Vote_lcap0%La vie d'Adèle Vote_rcap
 0% [ 0 ]
2/5
La vie d'Adèle Vote_lcap0%La vie d'Adèle Vote_rcap
 0% [ 0 ]
3/5
La vie d'Adèle Vote_lcap0%La vie d'Adèle Vote_rcap
 0% [ 0 ]
4/5
La vie d'Adèle Vote_lcap50%La vie d'Adèle Vote_rcap
 50% [ 1 ]
5/5
La vie d'Adèle Vote_lcap50%La vie d'Adèle Vote_rcap
 50% [ 1 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeJeu 19 Sep - 21:38

Ce film a obtenu la palme d'or du festival de Cannes.

La vie d'Adèle Photo-10

À 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve...

Date de sortie
9 octobre 2013, (2h 59min)

Réalisé par
Abdellatif Kechiche

Avec
Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos, Salim Kechiouche...

Genre
Comédie dramatique

Nationalité
Français


Bande-annonce :



Que pensez-vous de ce film ?
Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeDim 13 Oct - 10:31

Les critiques presse du film, c'est impressionnant :



Je l'ai trouvé brillant de réalisme, avec une approche extrêmement intime. Il est poignant et t'emporte avec lui dans les émotions de cette jeune femme qui se cherche et se découvre.

Mais par-delà l'histoire d'Adèle, le film est aussi le récit d'une très belle histoire d'amour :

Spoiler:
 
Une énorme, énorme mention pour les actrices, qui sont absolument extraordinaires. J'ai été absolument époustouflée par leur jeu, notamment celui d'Adèle Exarchopoulos elle-même, qui est SU-BLIME. Des émotions à l'état brut. Très naturelle tout le long du film, à tous les niveaux (oui, j'avais ceci dit très envie de lui tendre un de mes mouchoirs après l'avoir regardé couler du nez pendant trois heures sans se moucher lol! ).

Bémol que je soulignerais cependant, c'est qu'il y a des longueurs inutiles dans certaines scènes, de sexe notamment, dont je n'ai pas compris l'utilité (10 minutes passées, montre en main, à les regarder le faire dans toutes les positions possibles, je n'ai vraiment pas vu l'intérêt La vie d'Adèle 598110 Pour être honnête, quelques rires, dont le mien, ont commencé à émerger dans la salle tellement c'était long). J'ai vu l'utilité des scènes (le côté étreintes réellement amoureuses, réelle symbiose), mais pas l'utilité de la longueur, qui était... de trop.

En dépit de quelques défauts sur le point précédemment relevé, il est qualitativement exceptionnel, et mérite amplement ses récompenses. Les actrices sont brillantes, la réalisation est saisissante, et le tout peut émotionnellement parler à n'importe lequel d'entre nous.

A voir !

Je lui mets un 5/5.

Par contre, avertissement, le film est interdit aux moins de 12 ans, mais les scènes de sexe sont extrêmement crues (les Américains ont choisi de fixer la limite à 17 ans, ce que je comprends sur ce coup là !), détaillées et longues.

_________________
La vie d'Adèle 04_bmp10
Crédit à Sintonia pour l'icon !

~ Sens Critique ~ Tumblr ~
Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Ludo
Everyone's Waiting
Everyone's Waiting
Ludo

Masculin
Nombre de messages : 9880
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/12/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeDim 20 Oct - 15:14

Un très beau film. Je ne sais pas s'il a les épaules pour être une palme d'or et ainsi devenir un classique dans plusieurs décennies. Mais un très beau film, qui m'a énormément touché.

Ce qui ressort en premier lieu, c'est la réalisation de Kechiche, célébrant chaque instant avec des gros plans. Les plans larges se comptent sur les doigts d'une main dans ce film de 3h, c'est dire ! Réalisation fabuleuse, donc, dont le génie repose sur le fait qu'elle brise quasiment le quatrième mur : on est littéralement plongé dans une situation à proximité des personnages, on les voit parler, manger, aimer comme s'ils étaient à côté de nous et qu'on partageait ces moments avec eux. Volonté d'immersion qui peut gêner, surtout dans les fameuses scènes de sexe où l'absence totale de pudeur qu'affiche le film peut devenir problématique. Contrairement à beaucoup, je crois que j'ai une tolérance assez grande pour les scènes de sexe au cinéma comme à la télévision. Au hasard, mes scènes préférées de Queer as Folk US impliquent deux personnages (Brian et Justin) en situation érotique, idem pour Oz, et certaines scènes de Buffy/Spike constituent grandement à faire de la saison 6 de Buffy ma préférée de la série. Aucun problème avec la volonté en elle-même de mettre en scènes des personnages dans ce qu'ils ont de plus intime, donc. Mais ce que j'aime bien dans ces scènes, généralement, c'est leur aspect suggestif, leur érotisme, leur esthétisme aussi : rien de tout cela ici, où le réalisme quasi documentaire du film nous présente des scènes de sexe froides, dénuées de tout parti pris esthétique, donc proches de la pornographie (side note : la première fois que j'ai vu le film, j'étais entouré, à ma droite et à ma gauche, de vieillards, donc c'était un moment assez particulier à vivre Laughing ).
A côté de ça, il me semble important de rappeler que ces scènes sont tout de même minoritaires dans le film, elles sont loin de le résumer, et qu'elles s'inscrivent dans celui-ci de manière cohérente, malgré des transitions, euh, abruptes Laughing Le film étant axé (notamment) autour de la découverte de sa sexualité et du désir, ces scènes apportent quelque chose à la longue entreprise naturaliste de Kechiche qui ne travestit pas la réalité. J'ai cru comprendre que pas mal de lesbiennes trouvent ces scènes complètement invraisemblables, mais il me semble que c'est un autre sujet. Ce n'est pas parce que le sexe lesbien est rare (invisible ?) au cinéma que les quelques réalisateurs qui le mettent en avant se doivent absolument d'avoir pour principe moral la volonté de représenter tout le monde. Je pense, ou j'aime penser, que Kechiche a souhaité mettre en avant le fait qu'Adèle et Emma ont une relation particulière, presque animale en un sens, qui s'illustre notamment par le sexe. Emma l'avoue elle-même dans la scène de fin, au café : "Non, c'est pas comme avec toi, non...".

En outre, la grande réussite du film, sublimée par la réalisation de Kechiche, c'est à mon sens le personnage d'Adèle, touché par la grâce. Adèle est belle, Adèle est gracieuse, Adèle est pathétique (dans ce que le terme a de moins moral), Adèle est bouleversante, Adèle est exaspérante. Adèle vit, grandit, passe par toutes les émotions et nous avec elle, sans que jamais le personnage ne sonne faux. J'aime d'ailleurs particulièrement tous les moments anodins (en apparence) que Kechiche sublime, rend vivants, vrais et étonnamment émouvants. En vrac : la scène de la manif où Adèle se met à chanter "On lâche rien ! On lâche rien ! ON. LACHE. RIEN !" ; la fête d'anniversaire où Adèle danse sur du Lykke Li (I, I FOLLOW, I FOLLOW YOU DEEP SEA BABY, I FOLLOW YOU) ; la scène où elle danse avec son collègue et se libère totalement d'un quotidien qui l'ennuie, ici plus gracieuse et adulte que jamais.
C'est chouette, quand même, quand des réalisateurs ne se donnent pas pour mission de faire absolument avancer une intrigue pour rendre chaque scène absolument indispensable dans le déroulement de l'histoire. Kechiche prend son temps, et ce sont autant de moments de vie qui participent à rendre le personnage d'Adèle proche de nous, émouvant dans son humanité, grandissant peu à peu devant nos yeux.

Sur le couple en lui-même. J'avoue que je ne m'y suis pas plus attaché que ça. Je dirais que le personnage d'Emma est ma seule déception par rapport à la BD (que je trouve, sinon, plutôt inférieure au film), parce qu'autant dans la BD je peux comprendre le coup de foudre d'Adèle (http://3.bp.blogspot.com/-lG4YBWzQh8Q/UM95k0zgnNI/AAAAAAAAAY0/k1FwnCC8WFg/s1600/emma-cig-web2.jpg) devant cette jeune femme libérée, gracieuse, à la belle et mystérieuse chevelure bleue ; autant, la scène de rencontre dans le film m'apparaît plutôt ratée car Emma n'y dégage pas grand chose de plus que quiconque. De manière générale, je trouve Léa Seydoux très en-dessous d'Adèle Exarchopoulos. Mais le peu d'intérêt que j'accorde au personnage me semble être un parti-pris de Kechiche. La vie d'Adèle, nous dit le titre. En cela, le personnage d'Emma existe principalement à travers les yeux d'Adèle, omniprésente. C'est sans doute la principale différence avec la BD, qui fait elle le choix de mettre les deux personnages autant en avant l'un que l'autre, se concentrant donc davantage sur le couple que sur la psyché et l'évolution d'un des deux personnages.
J'ai aussi été très surpris par l'issue du film. J'étais convaincu qu'il y aurait, sinon un happy end, au moins une branche d'optimisme sur laquelle se rattraper, un peu à la manière de la scène finale de (500) Days of Summer. C'est ce que l'on voit dans la plupart des films sur l'amour, a fortiori homosexuel où l'intolérance de la société est généralement mise en avant pour justifier l'issue dramatique d'une histoire d'amour. Rien de cela ici puisque le problème est interne : c'est à cause des deux personnages, et eux-seuls, que le couple ne fonctionne pas. Le film affiche donc un propos assez pessimiste sur le couple, comme voué à se fâner... Chose particulièrement étonnante lorsqu'il s'agit d'un couple homosexuel, puisque la discrimination positive voudrait mettre en avant combien le couple homo est particulièrement heureux, équilibré, voué à durer.
Bref, l'issue de l'histoire m'a rendu, et me rend encore, profondément mélancolique. La solitude et la difficulté d'avancer dans la vie sont dépeints avec justesse hallucinante dans la dernière partie du film. Une dernière partie que j'ai trouvée un peu trop répétitive la première fois, quand je croyais que ce n'était qu'une phase de transition et qu'il y aurait une issue semi-heureuse. Mais une fois qu'on sait qu'il n'y en aura pas, toutes ces scènes acquièrent une force émotionnelle dingue... Exarchopoulos est bluffante dans les scènes de pleurs, jusque dans la morve qui coule du nez : rarement une actrice ne se sera aussi mise à nue (littéralement, d'ailleurs ! Razz), aussi mise en danger d'un bout à l'autre. La dernière scène est très belle, presque poétique, abrupte autant que logique. Le personnage est seul, en ce sens particulièrement émouvant, mais marche, tentant d'avancer vers l'avenir sans se retourner, dans ce que ça a de plus difficile. A noter que la bande-son est discrète, beaucoup moins inouabliable que dans d'autres films où elle est très mise en avant, mais j'ai beaucoup aimé justement son utilisation assez rare qui n'"hollywoodise" pas les émotions des personnages.

Si la dernière partie du film m'émeut particulièrement, forcément, j'ai aussi une grande tendresse pour toute la première partie au lycée, d'une grande justesse, y compris dans la scène de confrontation. Le moment qui m'a particulièrement bluffé par sa vérité est celui qui suit la confrontation, lorsqu'Adèle est encore très en colère et demande à son meilleur-ami pourquoi il a été dire aux autres qu'ils ont été dans un bar gay. Sans doute l'un de ces moments de vie, ici moins fort que la fameuse confrontation (elle-même qui fait mal au ventre tant elle est juste), où l'on a bien du mal à imaginer que les êtres humains qui vivent devant nous ne sont que fictifs.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeJeu 19 Déc - 1:04

Excuse-moi de ne pas avoir réagi à ta critique plus tôt Ludo, après l'avoir si longtemps réclamée Laughing Je ne présente aucun désaccord avec tout ce que tu évoques, très belle review du film, je suis fan de ton opinion et de ta plume ♥️ Je ne vais pas reprendre point par point ce que tu as dit, ce serait trop long, mais je te rejoins sur toute la ligne (hormis ce que tu dis de la comparaison avec la BD, ne l'ayant pas lue), notamment sur le réalisme percutant du film. Comme tu dis, Adèle pourrait être à côté de nous, ce serait la même chose.

Citation :
J'ai cru comprendre que pas mal de lesbiennes trouvent ces scènes complètement invraisemblables, mais il me semble que c'est un autre sujet. Ce n'est pas parce que le sexe lesbien est rare (invisible ?) au cinéma que les quelques réalisateurs qui le mettent en avant se doivent absolument d'avoir pour principe moral la volonté de représenter tout le monde.

J'étais contente que tu le soulignes, parce que j'en ai eu plusieurs échos d'amies gay moi aussi. Je ne peux pas prétendre savoir ce qui est vraisemblable ou non, mais je te rejoins sur l'idée que chaque relation, que ça soit dans son aspect émotionnel comme physique, est unique.



Citation :
La Vie d'Adèle reçoit le prix Louis-Delluc

Le jury, présidé par Gilles Jacob, a choisi de récompenser le drame d'Abdellatif Kéchiche dans la catégorie meilleur film et Vandal d'Hélier Cisterne dans celle de meilleur premier long métrage.

Après la Palme d'or, La Vie d'Adèle remporte le «Goncourt du cinéma français». Le film d'Abdellatif Kechiche a reçu mardi le Prix Louis-Delluc 2013. Présidé par Gilles Jacob (également président du Festival de Cannes), le jury, composé d'une vingtaine de critiques et personnalités du cinéma, récompense le meilleur film français de l'année. Cette année, les jurés étaient très partagés entre L'Inconnu du lac d'Alain Guiraudie, Mon âme par toi guérie de François Dupeyron, Jimmy P. d'Arnaud Desplechin et La Vie d'Adèle. Après délibérations, le drame avec Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, déjà primé au dernier Festival de Cannes, a finalement mis tout le monde d'accord.

«C'est un metteur en scène qui a un talent rare pour recréer la vérité, c'est l'esprit français, c'est la tradition depuis Jean Renoir jusqu'à Kechiche en passant par Pialat», a commenté Gilles Jacob après avoir annoncé le nom du lauréat. Le réalisateur franco-tunisien avait déjà reçu le Prix Louis-Delluc en 2007 pour La graine et le mulet.

Sept autres films étaient en lice cette année: 9 Mois ferme d'Albert Dupontel, L'Inconnu du lac d'Alain Guiraudie, Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont, Elle s'en va d'Emmanuelle Bercot avec Catherine Deneuve, Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des plaines) d'Arnaud Desplechin, Mon âme par toi guérie de François Dupeyron, et Le Passé d'Asghar Farhadi, film pour lequel Bérénice Bejo a reçu prix d'interprétation au Festival de Cannes. Le grand absent de la sélection reste Les Garçons et Guillaume, à table! La comédie à succès de Guillaume Gallienne aurait pu figurer à la fois dans la catégorie meilleur film et meilleur premier film.



Le Prix Louis-Delluc 2013 du premier film a récompensé Vandal d'Hélier Cisterne, l'histoire d'un adolescent de 15 ans, Chérif, qui découvre le monde des graffeurs. La Bataille de Solférino de Justine Triet, Nos héros sont morts ce soir de David Perrault et Les Rencontres d'après-minuit (avec Éric Cantona et Alain-Fabien Delon) de Yann Gonzales concouraient également dans cette catégorie. L'édition 2012 avait récompensé LesAdieux à la reine, de Benoît Jacquot, déjà avec Léa Seydoux. C'est donc la deuxième année consécutive que le Prix Louis-Delluc distingue un film avec l'actrice française dans le rôle principal.

http://www.lefigaro.fr/cinema/2013/12/17/03002-20131217ARTFIG00427--la-vie-d-adele-recoit-le-prix-louis-delluc.php

_________________
La vie d'Adèle 04_bmp10
Crédit à Sintonia pour l'icon !

~ Sens Critique ~ Tumblr ~
Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Ludo
Everyone's Waiting
Everyone's Waiting
Ludo

Masculin
Nombre de messages : 9880
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/12/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeJeu 19 Déc - 17:54

Complètement mérité, à mon sens ! La vie d'Adèle est mon gros coup de cœur de cette année cinéma 2013, même si ma raison lui reconnaît des défauts. Une vraie boule d'émotion, qui ne m'a pas quitté, ce qui est plutôt rare mine de rien...

Cette scène  La vie d'Adèle 949455 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeVen 20 Déc - 23:24

Rah, cette scène La vie d'Adèle 474691

Pour ma part, je cherche toujours la petite musique qu'on entend dans la BA et au début du film (le mec qui joue sur son instrument bizarre, dont j'ignore le nom ^^). J'ai essayé de regarder sur Youtube, mais elle n'y était pas (il y a quelques semaines du moins).

_________________
La vie d'Adèle 04_bmp10
Crédit à Sintonia pour l'icon !

~ Sens Critique ~ Tumblr ~
Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Ludo
Everyone's Waiting
Everyone's Waiting
Ludo

Masculin
Nombre de messages : 9880
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/12/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeSam 21 Déc - 12:33

Mmh effectivement, impossible à trouver, ce qui est étonnant compte tenu de la popularité du film  scratch
Revenir en haut Aller en bas
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeVen 10 Jan - 16:47

Sad


Une interview très intéressante d'Adèle Exarchopoulos :

Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeVen 17 Jan - 18:38

Ni le film, ni Adèle Exarchopoulos n'ont obtenu de nomination pour les Oscars ! Je trouve ça décevant... Qu'on aime ou déteste le film, d'accord, ça se comprend, il est aussi là pour faire réagir, dans un sens comme dans l'autre. Mais Adèle a des qualités de jeu extraordinaire, et je trouve dommage qu'elle n'obtienne pas au moins la distinction d'être nominée... (Jean Dujardin n'aurait, par exemple, pas autant mérité l'Oscar à mes yeux, à titre de comparaison).

_________________
La vie d'Adèle 04_bmp10
Crédit à Sintonia pour l'icon !

~ Sens Critique ~ Tumblr ~
Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Ludo
Everyone's Waiting
Everyone's Waiting
Ludo

Masculin
Nombre de messages : 9880
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/12/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeVen 17 Jan - 18:47

Je ne m'attendais pas vraiment à une nomination, je crois que le film n'a pas du tout l'allure d'un "film à oscars" ^^ Mais je suis d'accord qu'il aurait largement mérité d'être au moins nominé, de même pour Exarchopoulos qui, pour le coup, a véritablement offert une performance intense et inoubliable. C'est dommage qu'il faille flatter les US avec des films muets qui leur rappellent leur âge d'or pour qu'un film étranger soit oscarisé...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Kitty
~ Out of this World ~
~ Out of this World ~
Miss Kitty

Féminin
Nombre de messages : 58935
Age : 29
Date d'inscription : 07/01/2009

La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitimeLun 27 Jan - 20:02

Adèle Exarchopoulos a gagné le Critic Choice Award de la meilleure jeune actrice :

Revenir en haut Aller en bas
http://misskittyspuffy.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




La vie d'Adèle Empty
MessageSujet: Re: La vie d'Adèle   La vie d'Adèle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie d'Adèle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adèle, ma belle Adèle...
» Adèle, l'autre fille de Victor Hugo - Henri Gourdin
» Adèle et Vlad
» Adèle, l'autre fille de Victor Hugo - Henri Gourdin
» [INTEGRITY TOYS - FASHION ROYALTY] Adèle Makéda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spuffy & Cangel Forum :: Côté détente :: Films :: Drame-
Sauter vers: